"2014 : un millésime hors normes", La Madura mer 26 nov 2014

 

Ce millésime se caractérise par trois grandes périodes très contrastées et aux conditions climatiques atypiques :

Pendant l’hiver et le printemps, la pluviométrie est très déficitaire. Durant l’hiver le déficit est de l’ordre de 50 % ne permettant pas de reconstituer les réserves d’autant plus que l’automne était aussi déficitaire, c’est très inquiétant. Et ceci d’autant plus que les températures pendant l’hiver et le printemps sont très douces favorisant une avance de la végétation de l’ordre de 15 jours à 3 semaines par rapport à la normale. S’ajoute à cela le fait que l’évapotranspiration constatée pendant ce printemps est la plus importante de ces 35 dernières années, faisant craindre le pire quant à la croissance de la vigne et au développement des grappes.

L’été est heureusement salvateur d’une part grâce à des températures plus fraîches : Le bilan thermique de l’été est proche de celui du printemps alors que généralement il est supérieur de 25 %. D’autre part, la pluviométrie est normale en quantité et efficace car fractionnée. Cela lui permet d’être disponible pour la vigne qui ainsi pourra passer ce cap malgré des réserves au plus bas.

Le début du mois de septembre est chaud et sec, facteur très bénéfique pour la maturation des raisins. De plus les nuits sont fraîches, tout comme en août, c’est un paramètre très favorable à la couleur des jus ainsi qu’à leur expression aromatique.
A St-Chinian les pluies de la deuxième quinzaine ont été limitées (alors que de gros orages tombaient plus à l’Est) ne contrariant pas la fin des vendanges. Nous avons pu ainsi récolter les raisins dans des conditions optimales.

Au cours de ce millésime en trois actes, où nous sommes passés de la grande inquiétude au soulagement, nous avons finalement pu tirer le rideau rassurés après des vinifications sans soucis. Les vins se révèlent aujourd’hui tout en équilibre et en élégance.

Pour les blancs, le sauvignon puis le piquepoul ont été récoltés les 2 et 3 septembre. Les vins présentent déjà du gras et des arômes assez présents mais en finesse, ce qui n’est pas toujours le cas à ce stade de l’élevage. Ils nous semblent prometteurs et devraient nous livrer un peu plus de leur potentiel pendant l’hiver.

Les vendanges de rouge ont débuté le 12 septembre avec les syrah sur schistes pour se terminer le 26 avec des mourvèdres sur grès et argilo-calcaires. Nous avons cueilli de beaux raisins très sains et de taille limitée qui nous donnent aujourd’hui des vins tout en élégance tant au niveau des arômes que de la structure et de l’équilibre. L’élevage ne devrait qu’affiner leur expression.

Cyril
Saint-Chinian, le 22 novembre 2014

La Madura visite du 24 août 2010
 
2014 : un millésime hors normes - La Madura
 
La Madura - Cyril Bourgne - 2014
Petit vignoble de l'appellation SAINT-CHINIAN, que l'on pourrait qualifier de vignoble mosaïque.
 
 
 

Contactez-nous

Si vous êtes contents dites le autour de vous,
sinon dites le nous !

Ecrivez-nous ! Rejoignez nos équipes ! Abonnez-vous à notre newsletter

Restaurant 0ʼNord

Hopitaux / Facultés
1581 route de Mende
34090 Montpellier

04 99 23 27 00 Comment venir ? Où se garer ?

Restaurant 0ʼSud

Bassin Jacques Coeur
148 rue de la Galata
34000 Montpellier

04 99 23 27 05 Comment venir ? Où se garer ?

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - À consommer avec modération