60 % des vignerons du Pic Saint Loup en deuil de leurs vignes lun 22 août 2016

Les coopérateurs et exploitants de l’AOC Pic Saint-Loup parlent de 60 % des leurs qui auraient perdu la totalité de la récolte, de Claret et à Saint-Mathieu-de-Tréviers ou dans les communes limitrophes.

L'épisode de grêle du 17 août 2016 révèle des vignerons meurtris par la perte d'un an de travail, à quelques jours du début des vendanges.

Ceux qui espéraient la pluie (voir précédente note du Blog) ont retenu leur souffle pendant les quelques minutes qui ont tout dévasté sur leur passage. Parmi eux, nos amis vignerons du Mas de l'Oncle, du Château de Cazeneuve, du Mas Thélème, et bien d'autres encore...

À l'heure où s'élèvent des mouvements de solidarité, nous ne pouvons que vous encourager à boire du Pic Saint Loup pour les aider en provoquant les commandes.

Grêle du 17 août 2016
 
Grêle du 17 août 2016
 
Grêle du 17 août 2016
 
 
Grêle du 17 août 2016 : la solidarité vigneronne s'organise - Terre de Vins - Anne Serres

Extrait de l'article écrit par Anne Serres, de Terre de Vins :

En attendant, la solidarité vigneronne s’organise. « Tous les producteurs de la région avec qui je parle me demandent ce qu’on peut faire », témoigne Olivier Durand, « J’ai pensé qu’on pouvait monter un fonds de solidarité des vignerons du Languedoc où chacun donnerait 5 kilos de raisins pour que nos collègues du Pic Saint-Loup touchés par la grêle aient de quoi faire du vin cette année et fournir leurs clients. » Cette action de solidarité pourrait dépasser le voisinage du Pic Saint-Loup et gagner des contributions de toute l’AOC Languedoc. « Ca se présente bien, on se serre les coudes ! », précise Olivier Durand, qui étudie la façon d’obtenir l’aval des pouvoirs publics. Il espère ainsi récolter une à deux tonnes de raisins pour les vignerons du Pic.

 
 
André Leenhardt - Grêle du 17 août 2016 au JT de France TV

Extrait du reportage de France Télévision :

Ce matin, jeudi 18 août, ces parcelles de vignes ont des allures hivernales. En quelques minutes hier, la grêle a lacéré toutes les feuilles. Au sol, il ne reste qu'une bouillie, mélange de feuillages et de raisins. "Une partie des grains est restée sur la grappe, par contre les autres grains ont été systématiquement projetés au sol", indique André Leenhardt, vigneron à Lauret (Hérault). Il ne peut que constater les dégâts, la boule au ventre. Sur les 200 hectares de sa commune, tout est perdu.

 

Dominique et Mathieu Boudet ainsi que toute l'équipe de Trinque Fougasse s'associent naturellement à la douleur des vignerons et à ce mouvement de solidarité qui prend forme en Languedoc.

Patricia Huczek

 

Contactez-nous

Si vous êtes contents dites le autour de vous,
sinon dites le nous !

Ecrivez-nous ! Rejoignez nos équipes ! Abonnez-vous à notre newsletter

Restaurant 0ʼNord

Hopitaux / Facultés
1581 route de Mende
34090 Montpellier

04 99 23 27 00 Comment venir ? Où se garer ?

Restaurant 0ʼSud

Bassin Jacques Coeur
148 rue de la Galata
34000 Montpellier

04 99 23 27 05 Comment venir ? Où se garer ?

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - À consommer avec modération