Le domaine Haut-Lirou expérimente la bio-protection des vins ven 28 sept 2018

Les vins du domaine avaient déjà une dose de SO2 réduite. Sur le millésime 2018, le domaine Haut-Lirou expérimente la bio protection. L'objectif de ce test est d'en suivre la suppression totale sur deux cuves durant la fermentation.

Le vin est sujet à différents phénomènes d'altérations d'origines microbiologiques et physico-chimiques ayant des impacts directs sur sa qualité organoleptique. La pratique la plus répandue en œnologie pour éviter ces altérations est l'utilisation du dioxyde de soufre (SO2). Ce composé permet donc de réduire ou limiter le développement des micro-organismes d'altération du vin et d'assurer sa conservation.

La bio-protection est une méthode de prévention du développement des micro-organismes d'altération sur la vendange ou dans les moûts qui fait appel à des micro-organismes (levures ou bactéries) en opposition aux composés dits "chimiques" classiquement utilisés en œnologie.

Un des moyens naturels de protection est l'utilisation des levures son-Saccharomyces d'intérêt œnologique sélectionnées. Ces levures ont un haut potentiel bio-protecteur. Elles colonisent rapidement le milieu en empêchant le développement des levures et bactéries d'altération. Ces levures sont des levures déjà présentes naturellement dans les moûts durant les premiers stades de la fermentation alcoolique notamment pré fermentaire. Le raisin et les premières étapes de la vinification constituent leur habitat naturel et les conditions optimales pour leur développement. De ce fait, l'utilisation de ces levures " sélectionnées" trouvent tout son sens. Les différentes études menées sur ce sujet ont démontré également le rôle de ces levures sur la complexité aromatique des vins.

"Nous avons fait un test sur 3 cuves de Syrah issue de la même parcelle : une cuve témoin (avec S02 et levures Saccharomyces), une cuve sans S02 et levures son-Saccharomyces et une cuve neutre (sans SO2 ni levures exogènes)" explique Mireille RAMBIER cogérante du domaine Haut-Lirou.

Les raisins sont rentrés en cave le 11 septembre 2018. Les trois cuves sont analysées plusieurs fois par jour et les résultats suivis de près par le laboratoire Natoli.

Expérimentation à suivre….

La bio-protection expliquée en vidéo par l'IFV :

Contactez-nous

Si vous êtes contents dites le autour de vous,
sinon dites le nous !

Ecrivez-nous ! Rejoignez nos équipes ! Abonnez-vous à notre newsletter

Restaurant 0ʼNord

Hopitaux / Facultés
1581 route de Mende
34090 Montpellier

04 99 23 27 00 Comment venir ? Où se garer ?

Restaurant 0ʼSud

Bassin Jacques Coeur
148 rue de la Galata
34000 Montpellier

04 99 23 27 05 Comment venir ? Où se garer ?

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - À consommer avec modération