Gilles Marshall, le Piano Man mardi 11 octobre 2016 - O'Nord - à partir de 20h00...

Réserver une table en ligne (conseillée)

O'Nord - Hopitaux / Facultés

1 € / pers. Supplt. Musique sur l'addition

Musique - Concerts

Assis derrière son piano ou jouant du banjo, Gilles Marshall reprend tous les soirs les grands standards du répertoire américain.
Seul ou accompagné d'autres amis musiciens, Gilles est un vrai show-man. Il joue avec le public en jonglant avec les répertoires musicaux : « Je suis un créateur d'atmosphère, je catalyse les émotions du public qu'il me renvoie. Le public est ma source d'inspiration. »

"C’est dans les années soixante que je découvre mon amour de la musique américaine. Le Blues, le Jazz, le Rock,  joués dans les boites de Paris m’ont persuadé de partir chercher les racines de cette musique.
De piano en piano, j’ai émigré aux Etats-Unis, et de New York,  j’ai traversé d’Est en Ouest pour découvrir le San Francisco de 1970.

 Dans cette ville, j’ai côtoyé, vu, entendu les maîtres à jouer Jazz, Rock et Blues qui m’ont inspiré, le voyage musical de ma vie de Chet Baker à Miles Davis et Keith Jarret et tant de grands artistes. Je m’y suis formé musicalement au Jazz Conservatory de San Francisco.

Tant de pianos, tant de clubs, tant de groupes m’ont fait vivre de cette musique.
Le piano devint électrique, les styles diversifiaient mon répertoire désormais Jazz Blues Rock mais aussi Rythm&Blues, Latin et Funk. La musique me suivait et me portait en même temps.

 A Los Angeles je découvrai le travail de "piano bar solo" dans les hôtels et restaurants de Malibu et Hollywood, lieux de rencontres extraordinaires notamment avec Bob Dylan et Georges Harrison.
Sur la route encore en passant par le Colorado en jouant dans les clubs d’Aspen pour les stars, Barbara Streisand, Ringo star dans mon audience me demandaient de jouer des « french songs ».

 Du French Jazz à la Louisiane, il n’y avait que deux jours de voiture et j’arrivais à la Nouvelle-Orleans au début des années 90. C’était magique, les pianos avaient tous des histoires en eux et des brûlures de cigares sur les touches en vieil ivoire. Là, tout était tradition, religion, gospel. Piano man je suis devenu dans le grand spectacle permanent de cette ville flamboyante de musique jusqu’au jour où l’ouragan Katrina vint fermer la ville pour une longue relâche…

 Je rentrais donc en France après 35 ans de voyage musical

Aujourd’hui je vous parle du piano de Trinquefougasse, ambassadeur de ma musique américaine, mondiale bien sûr, Montpellier jazz.

Dorénavant, réfugié climatique, émigrant immigré, rentré au pays avec mon bagage américain, répondant à la demande:

«Fais nous un pt’it blues man» chante ta vie et fait nous rêver !
-
Avec plaisir !

Piano man"

Contactez-nous

Si vous êtes contents dites le autour de vous,
sinon dites le nous !

Ecrivez-nous ! Rejoignez nos équipes ! Abonnez-vous à notre newsletter

Restaurant 0ʼNord

Hopitaux / Facultés
1581 route de Mende
34090 Montpellier

04 99 23 27 00 Comment venir ? Où se garer ?

Restaurant 0ʼSud

Bassin Jacques Coeur
148 rue de la Galata
34000 Montpellier

04 99 23 27 05 Comment venir ? Où se garer ?

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - À consommer avec modération