Borie La Vitarèle

18 ha cultivé en Biodynamie depuis 1998.
Sols vivants, vignes en harmonie avec la terre, raisins nourris du terroir, vins uniques reflets des facettes de la nature...
Les cuvées de Cathy et du regrété Jean-Francois Izarn sont depuis longtemps apréciées chez Trinque Fougasse. A découvrir ou redécouvrir.

Cuvées disponibles sur notre boutique en ligne :

Borie la Vitarèle
 

BORIE LA VITARELE en quelques chiffres

Superficie totale : 18 ha

Production annuelle moyenne : 60 000 cols

Vignes cultivées en biodynamie certifié Demeter

Appellations AOC Saint Chinian, AOC Languedoc et IGP Coteaux de Murviel

Domaine Borie la Vitarèle - Cathy et Jeff
 

Une histoire peu ordinaire et un désir de vivre au pays

Jean-François Izarn est né ici, dans ce Languedoc viticole. Son père est restaurateur à Béziers. Très attaché à sa terre et à son vignoble, il suit une formation agriculture et œnologie, BTS Œnologie et commercialisation et BEPA de plantes médicinales. Son épouse Cathy, elle aussi est d’ici, de Causses & Veyran où son père possédait un vignoble tombé en déshérence car cet homme passionné avait à l’époque d’autres centres d’intérêts. Aventurier et explorateur dans l’âme, il part chercher de l’or en Amérique du Sud, puis au Centrafrique, au Ghana…. la quête de toute sa vie !

Contre l’avis de tous, Jean-François et Cathy, qui veulent vivre au pays, font le pari de s’installer sur ce vignoble, mais le père de Cathy ayant, comme bien d’autres baroudeurs,fait de mauvaises affaires, ils sont obligés de le racheter….à la banque ! C’est dire si l’or tant recherché par son père n’était pas au rendez-vous. La transaction a lieu en 1990. Ils sont certains que sur ces terres qu’ils ont choisies et réussi à acquérir au prix de durs sacrifices, ils vont faire « les meilleurs vins du monde ».

Leur 1ère récolte a lieu la même année sur ce lieu qui s’appelait alors L’Abitarèle.

Création du vignoble

Jean-François et Cathy débutent en 1990 avec 4,5ha : 1,5 de vigne classé en AOP Saint-Chinian et 2,5 de pruniers, leur petit budget ne leur permettant pas d’en acquérir plus.

Ils trouvent 2ha supplémentaires qu’ils prennent en fermage. En 1996, ils achètent les bâtiments et le reste des terres dont les vignes ont été arrachées. À partir de 1996, ils replantent, d’abord le terroir des Crès, puis celui des Terres Blanches jusqu’en 2001. En 2000, ils achètent les vignes sur Schistes qui avaient appartenu au grand-père de Jean-François et qui avaient été vendues à sa retraite en 1975. Il les labourait alors avec son cheval qu’il garda après s’être séparé du vignoble pour devenir, jusqu’à l’âge de 70 ans, laboureur à façon chez les autres. En 2010, à la place des pruniers depuis longtemps arrachés, ils plantent 3ha de blancs qui viennent s’ajouter aux 15ha déjà existants de rouge. Le domaine comprend aujourd’hui 60ha de terres au total dont 18 de vignes, tous protégés et entourés de forêts, de prairies et de garrigues.

Dégustation Terre de Vins avril 2012 - O'Sud - soirée - Borie La Vitarèle
 

Quatre terroirs distincts vont se retrouver dans les principales cuvées

Les Terres Blanches sont des calcaires ( calcaires et marnes la custres eocènes). Les Schistes, situés sur la commune de St Nazaire, sont un ilot de 8 ha au centre duquel se trouvent les 4 ha de vigne (schistes et grès du carbonnifère) Les Crès, magnifique terroir de galets roulés (alluvions anciennes de l’ Orb, villafranchien). La Combe et le Grand Mayol, nés des terres calcaires dans une fraîche vallée fertile.

Pas de voisins ! Le terroir et la diversité de son biotope sont protégés, gardés, préservés et magnifiés par cette situation unique, indispensable pour la culture biologique. À petit vignoble, grand terroir. Dans les sols vivants, travaillés, les racines plongent dans les profondeurs pour trouver eau et nourriture

Biodynamie

L’idée première en s’installant, c’était de faire ici des vins de terroir, reflets respectueux du sol et de la terre qui porte la vigne. Pour y arriver, une seule solution : travailler la terre pour avoir des sols vivants. Un seul moyen : pratiquer le bio et la biodynamie, méthode culturale employée à Borie la Vitarèle dès 1998.

Élève de l’école de Pierre Masson dont il suit les stages, Jean-François élabore lui même ses composts et applique les préparations dynamisées suivant les rythmes lunaires et solaires. La 500 (bouse de vache compostée dans des cornes) qui va donner l’impulsion de vie au sol et la 501 (poudre de silice) qui va donner l’information lumière et donc structurer la plante et favoriser les maturités.

Le travail dans la vigne est rythmé par les saisons. Épandage du compost en automne, application de préparation 500. Maintien de l’enherbement pendant tout l’hiver. Labours, griffages superficiels au printemps pour éliminer l’herbe et donc la concurrence hydrique. Sa décomposition ajoutée au compost nourrit directement le sol et la vigne. La vigne est essentiellement traitée au printemps et en été avec des tisanes de plantes de cueillette (saule, consoude,achillée millefeuilles, romarin, absinthe, fougère…) ou d’herboristerie (prêle, ortie, écorce de chêne…) permettant de réduire de 5 à 10 fois la quantité de cuivre qu’il est possible d’utiliser en bio (0,97kg/ha en 2011).

Borie La Vitarèle
 

La vinification

Elle se doit d’être un reflet le plus fidèle du terroir afin de retrouver dans les vins, finesse, élégance et fraicheur. Tout le travail pratiqué à la vigne a pour but d’apporter le plus beau raisin à la cave. Pour ne pas les dénaturer, les vinifications se font les plus douces possible. Sans soufre rajouté à la vendange, les fermentations démarrent avec les levures indigènes. La vendange est éraflée partiellement et les extractions se font les plus légères possibles. Quelques pigeages, voire uniquement des infusions dans le but d’obtenir des tanins fins,fondus et soyeux. L’élevage des vins en barriques ne doit rien masquer du fruit et conserver l’authenticité du terroir, il se fait en demi-muids, grands contenants de 600l.

Pour les autres vins dont les arômes doivent rester sur le fruit, des cuves béton non revêtues sont utilisées. La production est certifiée Agriculture Biologique par Ecocert depuis 2001 et Biodynamique par Demeter depuis la vendange 2011.

 

Contactez-nous

Si vous êtes contents dites le autour de vous,
sinon dites le nous !

Ecrivez-nous ! Rejoignez nos équipes ! Abonnez-vous à notre newsletter

Restaurant 0ʼNord

Hopitaux / Facultés
1581 route de Mende
34090 Montpellier

04 99 23 27 00 Comment venir ? Où se garer ?

Restaurant 0ʼSud

Bassin Jacques Coeur
148 rue de la Galata
34000 Montpellier

04 99 23 27 05 Comment venir ? Où se garer ?

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - À consommer avec modération